Bibliothèque de Maisons-Laffitte

Fermé. Réouverture Mardi à 15:00

Horaires d'été

du 16 juillet au 24 août


 

Mardi : 15h - 18h30

Mercredi : 10h - 13h

Vendredi : 15h - 18h30

Samedi : 10h - 13h

 

Partager "Les horaires" sur facebookPartager "Les horaires" sur twitterLien permanent

Nous contacter


 

01 34 93 12 91

 

bibliotheque@maisonslaffitte.fr

 

 

Bibliothèque municipale

39, avenue Longueil

78 600 Maisons-Laffitte

Entrée place du

Maréchal Juin

Partager "Coordonnées de la bibliothèque" sur facebookPartager "Coordonnées de la bibliothèque" sur twitterLien permanent

WIFI gratuit


 

Sur présentation d'une pièce d'identité ou de la carte de bibliothèque.

 

 

Autorisation parentale à remplir au préalable pour les mineurs à partir de 14 ans

 

Partager "WIFI" sur facebookPartager "WIFI" sur twitterLien permanent

Accessibilité du site

 

Rapport au Greco (Niḱos KazantzaḱiÅs)

note: 5Une autobiographie littéraire grandiose bibliothécaire - 21 août 2019

Dans cette autobiographie littéraire Nikos Kanzantzaki se livre à un véritable exercice d’introspection et de mise à distance personnelle. Il s’agit là d’un texte fleuve, monstrueux, impressionnant qui retrace, à travers un travail de réminiscence sincère, des éléments cardinaux de l’histoire européenne. L’universalité de ce texte renvoie le lecteur à son enfance, aux contingences politiques, à l’amour de la terre natale, aux relations entre l’homme et les lieux, aux délicates initiations amoureuses, à son idéalisme passé, à la conquête de la sagesse et à la confrontation avec le passé. L’auteur termine ce récit, entre rêve et conscience, par une conversation imaginaire avec Le Gréco, son compatriote de Candie, exilé à Tolède pour parfaire sa maîtrise et son commerce de la peinture auprès des meilleurs professeurs ; Le Gréco dont on sait si peu de choses devient le confident de Kazantzaki. On suit avec beaucoup sérénité les pérégrinations de l’auteur dans ses voyages, dans sa recherche de l’absolu, au Mont Athos, à Athènes, à Jérusalem, à Paris, en Russie où il rencontre des personnages baroques, dont le plus resplendissant est le fameux Alexis Zorba. Son amour pour la Crète, pour la liberté et son désir de s’extirper de sa condition d’intellectuel coupé de l’expérience sensible rende ce livre touchant, ses pages d’une puissance poétique très intense, celles où il est question de son voyage en bateau sur la mer Egée par exemple, ou la profondeur philosophique générale, l’honnêteté de Kazantzaki envers lui-même font de ce texte aussi humble que grandiose un chef d’œuvre littéraire et un chef d’œuvre pour comprendre la condition humaine. Sur la tombe de Nikos Kazantzaki est écrit : je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre.

Complots à Versailles n° 4
Le trésor des Rovigny (Annie Jay)

note: 5Complot à versailles, le tresor des Rovigny MADELEINE - 26 juillet 2019

Ce livre est vraiment trop de chez trop bien. J'ai lu tous les livres d'Annie Jay !

Mortelle Adèle n° 8
Parents à vendre (Mr Tan)

note: 5MORTELLE ADELE MADELEINE - 26 juillet 2019

Ce livre est vraiment trop bien, ça nous apprend à faire des bêtises !

Tous les bruits du monde (Sigrid Baffert)

note: 4Un roman initiatique captivant bibliothécaire - 12 juillet 2019

Italie, 1905. Graziella Mancini, 17 ans, attend arme au poing l’homme qui l’a mise enceinte devant l’église où il se marie avec une autre. Le coup part, l’honneur de la famille Mancini est sauf. Mais pour Graziella, c’est là une bien piètre consolation. Alors elle décide de partir, son enfant dans le ventre, loin du lieu qui ne lui rappellerait que trop sa récente déconvenue.
Dans Tous les bruits du monde, le lecteur suit Graziella et son frère, Baldassare, pour un long voyage vers une terre d’exil. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce voyage n’a rien d’une simple randonnée. Partis sans un sou, les deux personnages doivent travailler durement pour survivre et atteindre leur terre promise. Ce roman accroche le lecteur en maintenant le suspense jusqu’à la fin. On s’attache très facilement aux personnages. Graziella, malgré sa situation, se pose comme une femme forte, déterminée à reprendre le dessus et à démarrer une nouvelle vie avec son enfant. Baldassare, quant à lui, est un jeune homme plein d’espoir, que rien n’arrête et est résolu à guider sa sœur coûte que coûte quitte à jouer le rôle de père pour l’enfant à naître. Un roman à la fois captivant et touchant qui se lit très facilement.

J'aimerais te parler d'elles (Sophie Carquain)

note: 3Des destins inspirant bibliothécaire - 11 juillet 2019

George Sand, Annette Kellerman et Denise Vernay, comme les 47 autres femmes présentées dans ce livre, ont un point commun, toutes ont changé le monde à leur manière. Elles ont « lutté, créé, marqué leur époque ». Qu’elles soient militantes comme Malala Yousafzai, artistes comme Frida Kahlo, aventurières comme Calamity Jane ou scientifiques comme Jane Goodall, elles ont toutes connu un destin inspirant qui nous invite à réfléchir à l’égalité filles-garçons et nous encourage à l’audace et au courage.
Un album qui présente avec justesse et humour des destins exceptionnels, enrichi de très belles illustrations colorées.

Jungles et réserves naturelles du monde (Mia Cassany)

note: 4Bel album documentaire bibliothécaire - 11 juillet 2019

À travers de superbes dessins colorés illustrant les animaux sauvages et les plus belles réserves naturelles, ce livre permet de sensibiliser les enfants à la préservation de l’environnement. Chaque double-page aborde un animal, les dangers qui le menacent et les manières dont il se protège. Les auteurs ont créé un jeu de « cherche et trouve » pour que l’enfant puisse observer puis repérer tous les animaux cachés au fil des pages. Un très bel album documentaire à lire en famille.

Papy Mammouth (Dieter Böge)

note: 4Histoire de l'humanité bibliothécaire - 11 juillet 2019

Imaginez qu'un homme des cavernes vous raconte les principales étapes de l'histoire de l'humanité... Impossible ? Pourtant, c'est bien ce que vous propose ce documentaire amusant. A travers les yeux de ses descendants, Papy Mammouth nous raconte une histoire, notre Histoire, en une cinquantaine d'étapes toutes joliment illustrées. Un documentaire divertissant pour réviser un peu son Histoire à l'ombre d'un palmier.

Le livre extraordinaire des animaux (Tom Jackson)

note: 4Galerie des animaux bibliothécaire - 11 juillet 2019

Profitez de votre été pour compléter vos connaissances sur les animaux avec ce documentaire grand format joliment illustré. Le livre extraordinaire des animaux ne se présente pas comme un documentaire classique mais plutôt comme une galerie d’illustrations avec quelques informations parfois insolites sur les animaux et leurs habitats. Un documentaire à contempler pour ses illustrations réalistes très détaillées et pour apprendre quelques anecdotes amusantes.

Yasmina et les mangeurs de patates (Wauter Mannaert)

note: 3Enquête et pommes de terre bibliothécaire - 10 juillet 2019

Yasmina, une jeune fille amoureuse de cuisine a pris l’habitude de cuisiner des plats sains et équilibrés issus du potager de ses amis. Un jour, un entrepreneur douteux met sur le marché des pommes de terre qui semblent rendre toute la ville accro. Plus personne n’a le droit de cultiver ses terres et les fameuses patates vendues dans tous les magasins semblent rendre toute la ville accro, Yasmina décide de mener son enquête.
Wauter Mannaert, à travers son héroïne attachante et déterminée, dénonce l’industrie agro alimentaire et les OGM. Un roman graphique drôle et écologique.

Les Légendaires : origines n° 1
Danaël (Patrick Sobral)

note: 3A la hauteur de nos attentes bibliothécaire - 10 juillet 2019

Après avoir chamboulé le monde de la bande dessinée avec Les Légendaires, le scénariste et illustrateur Sobral revient avec une toute nouvelle série tout aussi prenante.
Avec les Légendaires – origines, il apporte enfin à ses fans les réponses sur la rencontre de nos cinq héros, nos cinq « légendaires », dans le monde enchanté d’Alysia.
Dans ce premier tome centré sur le noble et valeureux héros Danaël, on assiste à l’affaiblissement du monde par le sorcier Darkhell. Entre tragédie et comédie, cette histoire mêle à la fois rebondissements, suspense et humour, illustrée par Nadou, à la hauteur de son prédécesseur.

La princesse Grenouille (Élodie Fondacci)

note: 5Coup de coeur bibliothécaire - 10 juillet 2019

Dans un royaume lointain vit un tsar qui a trois fils. Le premier épouse la fille d'un noble, le deuxième la fille d'un riche marchand, mais le troisième, le prince Ivan Tsarévitch, doit se marier avec une grenouille.
Un livre-CD d’une rare qualité qui rend hommage au conte russe d’origine. Cette adaptation est magnifiquement illustrée, avec des aquarelles en pleine page fines et délicates, fourmillant de mille détails avec des couleurs douces. Le texte de cette histoire est riche et captivant, sans aucune fausse note dans la narration. Un récit rythmé par les épreuves et les actions du héros. On s’émerveille, tremble et se réjouit tant on se laisse happer par l’histoire d’Ivan, jeune prince russe qui fera preuve d’un courage exceptionnel pour sauver sa belle, la princesse Grenouille, de la menace du terrible Khatchei l’Immortel !
La lecture d’Elodie Fondacci est magique. Sa voix et son jeu d’acteur pour chaque personnage nous transporte dans ce conte merveilleux. Chaque moment est accompagné de morceaux de musique, duo de piano et de violon, composés par de grands compositeurs russes tel que Tchaïkovski. Un véritable moment d’écoute à partager. Les amateurs de contes enchantés et d’aventures de princesses seront comblés.

Be Happy ! Mes plus belles comédies musicales (Susie Morgenstern)

note: 5Coup de coeur bibliothécaire - 10 juillet 2019

Dans cet album, Susie Morgenstern revient sur son enfance à New York et sa découverte de la comédie musicale américaine. De Singin’ in the rain à Guys and Dolls, elle nous raconte, chaque fois de la même façon, l’arrivée au cinéma, la découverte du film, le retour à la maison et ses impressions. Le CD qui accompagne le livre nous permet d’écouter en intégralité les chansons « phares » de ces comédies musicales.
Une lecture et une écoute enthousiasmante. Le livre porte bien son nom, on en sort heureux, le sourire aux lèvres et la tête pleine de jolies mélodies.

Le petit prince de Harlem (Mikaël Thévenot)

note: 5Coup de coeur bibliothécaire - 10 juillet 2019


Harlem dans les années 1920. Sonny, un jeune adolescent noir américain de 14 ans, vit avec sa mère dans un petit appartement du ghetto new-yorkais. Sonny va à l'école de temps à autres mais il préfère aider sa pauvre mère qui travaille dur pour subvenir au besoin du foyer. Un jour, Sonny fait une rencontre qui va changer toute sa vie, sur le toit de son immeuble : Charlie, un saxophoniste qui a l'habitude de jouer tous les soirs sur le toit. Pour Sonny, la révélation est fulgurante : lui aussi veut pouvoir jouer du saxophone. Alors, récupérant l'instrument laissé par son défunt père, il décide de prendre des cours tous les soirs sur le toit auprès de Charlie. La vie de Sonny change alors complètement : le jour, il plonge dans l'illégalité pour ramener de quoi survivre pour lui et sa mère, le soir, il apprend le saxophone auprès de Charlie pour devenir un virtuose. Mais bien sûr, la vie n'est jamais très simple surtout pour un noir américain dans les États-Unis de 1920.

Le petit prince de Harlem est un roman passionnant qui nous plonge dans le monde impitoyable qu'était Harlem en 1920 mais également dans une période qui a vu naître le jazz et émerger bon nombre de musiciens aujourd'hui mondialement connus (Duke Ellington et Louis Armstrong pour ne citer qu'eux). Le roman s'accompagne d'une playlist jazz proposée par l'auteur que l'on peut écouter en même temps que la lecture pour se plonger corps et âme dans l'histoire émouvante que nous raconte Sonny, son histoire. On ne peut que s'attacher aux personnages tant l'auteur a travaillé leur profondeur. Qu'il s'agisse de Sonny, jeune homme confronté très tôt à des problèmes d'adultes et qui cherche à vivre son rêve ou encore Charlie, ancien grand musicien qui a décidé d'abandonner la scène pour une vie plus paisible mais sans oublier sa passion, chaque personnage apporte un petit quelque chose au roman. Et c'est donc avec grand plaisir que l'on suit ce duo et que l'on accompagne Sonny dans son rêve tout en surmontant les nombreux obstacles avec lui. Véritable déclaration d'amour au jazz, Le petit prince de Harlem  est un roman incontournable qui s'adresse aussi bien à un jeune public qu'à un public adulte.

Frères de sang (Mikaël Ollivier)

note: 4Thriller bibliothécaire - 10 juillet 2019

Martin coulait des jours heureux avec son frère et ses deux parents au Domaine de Sans-Souci. Mais ça, c’était avant que la police ne vienne arrêter son frère pour le meurtre de cinq personnes. Martin n’y croit pas une seule seconde, pourtant, les preuves sont accablantes ; à tel point que même ses parents commencent à douter de l’innocence de leur fils aîné. Ne pouvant se fier qu’à lui-même, Martin décide de mener l’enquête. Parviendra-t-il à libérer son frère de prison ?
Frères de sang est un roman policier court mais palpitant. Maîtrisant à la perfection les éléments du genre, Mikaël Ollivier réussit à unir suspense et rythme effréné dans un thriller qui ne manquera pas de ravir les amateurs de roman du genre. De quoi vous donner des frissons sous un soleil estival.

Sept roses rouges pour Rachel (Marie-Christophe Arn)

note: 3Fantôme de Canterville à l'italienne bibliothécaire - 10 juillet 2019

Une histoire rappelant le fantôme de Canterville d’Oscar Wilde mais en version italienne. Mélange d’intrigue fantastique, de romance et de secret de famille. Elena évolue en profondeur et en confiance au cours du roman au fur et à mesure des découvertes qu’elle fait sur sa nonna Rachel et sa vie.
Un roman vraiment qui nous apprend à pardonner et à accepter de faire des erreurs. Un très agréable moment de lecture à découvrir.

La chanson perdue de Lola Pearl (Davide Cali)

note: 3Enquête chez Édward Hopper bibliothécaire - 10 juillet 2019

À New York, dans les années 50, Eddy, écrivain, rend service à un ami détective, et fait une mystérieuse rencontre. Une jeune femme le prend pour un détective et l’engage pour une mission : retrouver au moins une personne qui se souvienne du vrai nom de la chanteuse Lola Pearl. Cette enquête va le mener jusqu’en Pennsylvanie et nous faire découvrir douze tableaux du peintre américain Edward Hopper.
Le suspense est bien présent, l’histoire avance rapidement, le texte - à la façon d’un carnet de notes - est court, efficace et colle parfaitement à l’ambiance polar des œuvres de l’artiste. Un roman prenant et facile à lire.

Le jour où les animaux ont choisi leurs couleurs (Frédéric Bernard)

note: 4Conte étiologique bibliothécaire - 10 juillet 2019

Un conte étiologique qui se découvre comme un tableau qui se colore sous nos yeux. Les illustrations chargées d’éléments naturels sont d’une grande finesse, notamment avec les espèces animales variées. La couleur, intense et vive, prédomine dans cet ouvrage. C’est un feu d’artifice coloré qui se développe au fil des pages. Le texte qui accompagne est écrit en rimes, donnant une sonorité fluide à la narration de cette réinterprétation d’une légende africaine. Un bel exemple de solidarité et de partage car le caméléon, arrivant dernier, reçoit par chaque animal une goutte de couleur.

Les amoureux sont trop bêtes ! (Davide Cali)

note: 4Humour au rendez-vous bibliothécaire - 10 juillet 2019

Cet album signé Davide Cali et Roland Garrigue est très amusant. A chaque page son stéréotype sur l’amour et ce, toujours avec beaucoup d’humour. Les illustrations de Roland Garrigue sont hautes en couleurs et toujours très drôles. Un album qui fera rire petits et grands.

Quelque part, le soleil brille encore (Michael Gruenbaum)

note: 5Quand le témoignage rencontre la littérature jeunesse bibliothécaire - 10 juillet 2019

Michael « Misha » Gruenbaum a 10 ans quand les nazis arrivent à Prague en 1939. Avec sa mère et sa sœur, il est envoyé au camp de concentration de Terezin où il va passer cinq longues années à travailler dur en compagnie d’une quarantaine de garçons dans le seul but de survivre. Mais les trains à destination du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau se font de plus en plus nombreux et la menace de mort de plus en plus oppressante. Comment vivre tout en sachant que sa vie peut s’achever dès demain ? C’est ce que Michael Gruenbaum et Todd Hasak-Lowy nous expliquent dans ce récit poignant.
Les témoignages sur les camps de concentration sont nombreux mais plus rares sont ceux qui s’adressent à un jeune public. Pourtant, les auteurs ont montré à travers ce roman qu’il est tout à fait possible d’aborder ce sujet avec un public adolescent. Quelque part le soleil brille encore est un témoignage romancé, celui de Michael Gruenbaum, déporté à Terezin avec sa mère et sa sœur en 1939 alors qu’il n’avait que 10 ans. Le texte, écrit à la première personne et au présent, permet au lecteur de suivre les événements en même temps que Misha et une immersion dans le camp de concentration de Terezin. Bien que ce témoignage soit destiné avant tout à un jeune public, il ne s’agit pas d’une version édulcorée et l’horreur des camps de concentration ainsi que la cruauté nazi sont bel et bien représentées. Mais si cette histoire est si poignante, c’est aussi parce qu’elle parle de solidarité et d’amitié voire même de fraternité, notions qui ont permis à Michael de survivre à Terezin en compagnie des quarante autres garçons que comptait son dortoir. Un texte bouleversant sur les camps de concentration, mais également un roman sur la solidarité qu’il faut lire absolument.

Il était une fois une maison (Julie Fogliano)

note: 5Coup de coeur bibliothécaire - 10 juillet 2019

Le texte raconte avec douceur et poésie cette relation particulière entre les enfants et cette vieille maison abandonnée. Comme des explorateurs, les enfants s’approprient cette maison qui devient le décor et le terrain de jeu de leur imagination. Les illustrations sont vibrantes, foisonnantes et colorées. Elles donnent un coté fantasmagorique et irréel à cette histoire sensible. Elle nous rappelle avec mélancolie les jeux d’enfants dans les cabanes en bois au fond du jardin.

Xox et Oxo (Gilles Bachelet)

note: 4Drôle & décalé bibliothécaire - 10 juillet 2019

Une nouvelle fois Gilles Bachelet nous offre un album très drôle et décalé. Les deux héros, au fil des pages, vont trouver de nouvelles fonctions à nos objets du quotidien. Les illustrations pleines de détails et de références feront le bonheur des petits comme des grands.

Voila l'été (Pauline Kalioujny)

note: 3Les sensations de l'été bibliothécaire - 10 juillet 2019

Un tout cartonné qui sent le sable chaud, le farniente et la mer. Chaque page représente un moment de cette période estivale qui nous évoque les sons, les odeurs et sensations de l’été. Les illustrations sont superbes avec des couleurs éclatantes, franches et rafraichissantes. Des pages en reliefs et des rabats prolongent cette évocation sensorielle qui nous donnent envie d’aller lézarder au soleil ou bien de jouer dans les vagues bleues.

Regarde ! (Corinne Dreyfuss)

note: 4Découverte du jardin bibliothécaire - 10 juillet 2019

Pour découvrir les plaisirs du jardin, l'enfant apprend à regarder chaque détail : de la terre à gratter, des fruits à cueillir, des oiseaux à voir s'envoler ou des fleurs à arroser.

Un joli cartonné qui invite les enfants à s’intéresser à la nature. Tout un monde fascinant dépeint avec des couleurs vives et des graphismes épurés. Cet ouvrage est interactif et ludique, le format carton est adapté pour les mains des tout-petits. L’aspect participatif de l’histoire permet à l’enfant d’être acteur avec des actions à réaliser comme souffler sur un pissenlit, cueillir des fruits ou gratter la terre. Une lecture récréative pour découvrir les merveilles du jardin.

Les photos d'Anny (Anny Duperey)

note: 4Anny Duperey, photographe bibliothécaire - 29 juin 2019

On connait Anny Duperey en tant qu’actrice et écrivaine mais elle s’avère être aussi une remarquable photographe, comme le prouve ce beau recueil de clichés en noir et blanc. Anny Duperey est venue à la photographie par hasard, lors d’une rencontre avec un photographe amateur passionné qui, après une séance de pose pour lui, lui a prêté son appareil pour prendre des clichés. Elle parle de cette expérience : « pour la première fois, je n’étais plus celle qui était regardée…c’est moi qui regardais ».
L'auteur a choisi une centaine de ses photos préférées : des paysages, des maisons, des escaliers, des animaux et surtout de très beaux portraits de ses connaissances et amis. Elle commente avec sensibilité ces images, fruits d’instants intimes qui ont jalonné sa vie.

La stratégie de la libellule (Thierry Marx)

note: 4Une philosophie de vie bibliothécaire - 29 juin 2019

Thierry Marx s’intéresse dans ce livre au comportement de la libellule qui fait partie, dans certaines écoles japonaises de sabre, de leur « emblème totem ». Pourquoi cela ? Derrière l’apparente fragilité de cet insecte se cache une force maîtrisée. Face à un obstacle, la libellule ne recule jamais et tente par tous les moyens de contourner la difficulté et de trouver la solution. Thierry Marx s’inspire ici des stratégies appliquées par la libellule et nous donne des conseils pour tirer le meilleur parti des difficultés rencontrées dans nos vies. Il décline et développe ainsi une multitude de mots-clés comme par exemple « chance », « arts martiaux », « échec», « méditation » qui revêtent pour lui une importance particulière et qui représentent sa philosophie de vie.

Le facteur Cheval (Nils Tavernier)

note: 4Un palais de rêve bibliothécaire - 29 juin 2019

Une bien belle destinée que celle de Joseph Ferdinand Cheval, plus connu sous le nom de facteur Cheval. Ce facteur français du XIXe siècle est célèbre pour avoir passé 33 ans de sa vie à édifier, par amour pour sa fille, un Palais idéal « vu en songe ». Composé de colonnes, de cascades, d'un tombeau égyptien, d'une mosquée et de personnages mythologiques, ce palais est aujourd’hui considéré comme un des chefs-d’œuvre d’architecture naïve. Ce livre retrace la vie de ce facteur devenu artiste qui disait de lui-même : « Fils de paysan je veux vivre et mourir pour prouver que dans ma catégorie il y a aussi des hommes de génie et d'énergie ». À découvrir !

N'essayez jamais d'aider un kangourou (Kenneth Cook)

note: 3Histoires du bush australien bibliothécaire - 28 juin 2019

Que diriez-vous d’une escapade dans le bush australien en compagnie d’un auteur qui va vous raconter des histoires vraies, farfelues et truculentes ? Des récits qui se déroulent dans des paysages insolites et qui mettent en scène des animaux bizarres et des aventuriers excentriques. Écrivain prolifique et surdoué, Cook a été avant l’heure un ardent défenseur de la nature qu’il savait menacée par tous les animaux introduits en Australie et revenus à l’état sauvage. Philippe Jaenada a écrit à propos de ces nouvelles : « C’est humain, sauvage, désespéré : j’ai rarement autant ri ».

Un bon rabbin (Manuel Benguigui)

note: 3Décalé et très drôle bibliothécaire - 28 juin 2019

Chlomo est le rabbin d’une petite synagogue et veille avec une grande bienveillance sur ses fidèles. Un jour, Jacob, un homme mystérieux et taciturne, lui demande les clés des lieux pour venir y prier chaque matin. Intrigué, Chlomo accepte néanmoins. Mais les allées et venues de l’étranger intriguent et perturbent les fidèles...Un roman original et bien mené qui interroge les frontières entre le Bien et le Mal. Le récit allie finesse et impertinence, tout en étant très drôle. Une belle réussite !

L'Evangile selon Youri (Tobie Nathan)

note: 3Un migrant pas comme les autres bibliothécaire - 28 juin 2019

Élie, psychanalyste divorcé à la retraite, rencontre un jour Youri, un migrant roumain de dix ans qui possèderait des pouvoirs magiques. Il déplacerait des tables à distance et guérirait des maladies incurables. Mais qui est donc Youri ? Un nouveau dieu ? Un roman original et déroutant qui mélange fantastique et réflexions éthiques. Le récit, tendre et poétique, est bien mené et les personnages attachants.
Une excellente surprise !

Les tribulations d'Arthur Mineur (Andrew Sean Greer)

note: 3Bridget Jones au masculin bibliothécaire - 28 juin 2019

Qualifié par l’éditeur de « Bridget Jones au masculin », ce roman raconte avec humour les déboires professionnels et sentimentaux d’Arthur Mineur, écrivain américain proche de la cinquantaine dont les romans n’ont jamais connu de réel succès. Un feel-good book généreux qui parle de la vieillesse et de l’amour. À découvrir !