Bibliothèque de Maisons-Laffitte

Fermé. Réouverture Mardi à 15:00

Horaires d'ouverture

 


 

Mardi : 15h - 18h30

Mercredi : 10h - 18h30

Vendredi : 15h - 18h30

Samedi : 10h - 17h

 

Partager "Les horaires" sur facebookPartager "Les horaires" sur twitterLien permanent

Nous contacter


 

01 34 93 12 91

 

bibliotheque@maisonslaffitte.fr

 

 

Bibliothèque municipale

39, avenue Longueil

78 600 Maisons-Laffitte

Entrée place du

Maréchal Juin

Partager "Coordonnées de la bibliothèque" sur facebookPartager "Coordonnées de la bibliothèque" sur twitterLien permanent

WIFI gratuit


 

Sur présentation d'une pièce d'identité ou de la carte de bibliothèque.

 

 

Autorisation parentale à remplir au préalable pour les mineurs à partir de 14 ans

 

Partager "WIFI" sur facebookPartager "WIFI" sur twitterLien permanent

Accessibilité du site

 

La déménagerie (Jean-Loup Trassard)

note: 5Roman souvenir bibliothécaire - 21 août 2018

Entre réel et imaginaire, ce livre, construit à partir de souvenirs, comporte une interview de Marguerite avant sa mort et les lettres de Victor à son père. « C'est un hommage aux gens, mais c'est une fois de plus un hommage aussi aux outils et à ceux qui les ont maniés. C'est tout mon amour des gens qui grattent la terre qui ressort là. »

Comme le murmure d'un ruisseau (François Gantheret)

note: 5Secrets de montagne bibliothécaire - 21 août 2018

L'auteur restitue avec délicatesse le contraste entre la limpidité des paysages montagnards et l'atmosphère oppressante des habitants de ces fermes, peu bavards et qui cachent leurs secrets.
Le texte est beau et fluide comme un ruisseau de montagne.

Les cahiers de don Rigoberto (Mario Vargas Llosa)

note: 5Fantasmes bibliothécaire - 21 août 2018

Nous baignons ici dans une ambiance de peinture, de peintres et d'auteurs célèbres.

La bulle de Tiepolo (Philippe Delerm)

note: 5Sentiments colorés bibliothécaire - 21 août 2018

Pendant cent vingt pages, on oscille entre la rencontre d'un homme et d'une femme et l'influence des significations possibles de la peinture. Des sentiments sont visibles puis s'estompent, d'autres apparaissent. On voudrait que ces sentiments s'épanouissent...
On se laisse emporter dans un flot de couleurs. Le lecteur balance entre le bien-être et l'inquiétude dans les rues de Venise.

La baïne (Éric Holder)

note: 5L’étranger bibliothécaire - 21 août 2018

Eric Holder parvient fort bien à évoquer l'appartenance des autochtones à leur terre et la difficulté qui en résulte pour ceux qui sont des « pièces rapportées. ». C'est aussi et avant tout un beau portrait de femme.

Aventures (Italo Calvino)

note: 5Treize nouvelles bibliothécaire - 21 août 2018

Italo Calvino rassemble dans ce recueil, superbement illustré, les aventures de personnages qui se retrouvent dans des situations cocasses à la limite du burlesque. Ces treize nouvelles parlent toutes, avec dérision, ironie et poésie, de la difficulté à communiquer de deux êtres qui s'aiment ou pourraient s'aimer, et de couples qui ne se rencontrent pas, à l'image de ces deux époux travaillant à l'usine, l'un dans l'équipe de nuit, l'autre dans l'équipe de jour, et qui ne font que se croiser...

À la vitesse de la lumière (Javier Cercas)

note: 5Le succès n’a-t-il que des bons côtés ? bibliothécaire - 21 août 2018

Par son style d'une précision extrême, Javier Cercas parvient à nous convaincre que ce qu'il raconte est vrai, laissant d'ailleurs planer le doute sur la valeur autobiographique du récit...
Ce roman pose la question de la place de la littérature dans nos vies, du succès littéraire comme grâce ou malédiction, et finalement rappelle la formidable énergie créatrice de la littérature et son pouvoir d'apaisement et de délivrance.

La vie d'une autre (Frédérique Deghelt)

note: 5Douze ans sans souvenirs bibliothécaire - 18 août 2018

Roman d'introspection, "La vie d'une autre" est servi par un style direct et spontané, un ton optimiste et une intrigue rythmée par les découvertes successives de son héroïne.

Tribulations d'un précaire (Iain Levison)

note: 5Un combat contre la précarité bibliothécaire - 18 août 2018

Iain Levison a l'art de nous mettre joyeusement de son côté dans son combat impitoyable contre la précarité, avec un sens de l'humour savamment distillé. Aucun misérabilisme dans ce compte-rendu sans concession de la misère laborieuse.
Et s'il fait mouche à chaque nouvelle mésaventure en nous racontant par le menu son quotidien d'employé, c'est parce que l'auteur ne glisse jamais vers le pamphlet politique. Son sens de l'absurde fait de cet ouvrage une critique efficace et drôle, un véritable petit traité sceptique à l'usage des travailleurs et de tous les autres.

Le tour du lac (Cécile Wajsbrot)

note: 5Une rencontre bibliothécaire - 18 août 2018

Chacun se raconte et se dévoile à l'autre.

Le théorème d'Almodóvar (Antoni Casas Ros)

note: 5Renaissance bibliothécaire - 18 août 2018

Difficile de ne pas se laisser envoûter par ce récit, à la frontière du réel et de l'imaginaire, qui mêle fantastique et séduction baroque !

Tanguy (Michel Del Castillo)

note: 5Enfance dans un camp de concentration bibliothécaire - 18 août 2018

Un livre très fort sur les liens parents enfants et sur l'angoisse des camps de concentration.

Talgo (Vassilis Alexakis)

note: 5Une lettre bibliothécaire - 18 août 2018

Ecrit par un auteur d'origine grecque qui vit à Paris depuis 1968, cette longue lettre d'amour ne vous laissera pas insensible.

Suttree (Cormac McCarthy)

note: 5L’élégance de la pauvreté bibliothécaire - 18 août 2018

Ce roman magnifique au style élégant pour décrire avec une grande justesse toute la complexité du personnage est parcouru de moments étincelants : un baptême collectif, une nuit dans le train, l'enterrement du fils du héros. Il est des passages évocateurs des amitiés que Suttree noue parmi une faune d'indigents (Noirs, Indiens) dont il se sent solidaire.
Avec une écriture puissante, l'auteur relate une rixe dans un bar, le séjour de Suttree, au bord du coma, dans un hôpital. Une brève liaison avec une femme qui l'entretient laisse croire que Suttree va s'en sortir, mais il retourne à sa solitude comme à une fatalité, autre vision de l'existence où l'oisiveté devient une philosophie et une autre sagesse.

Siddhartha (Hermann Hesse)

note: 5La sagesse bibliothécaire - 18 août 2018

Ce conte initiatique nous plonge dans l'Inde du VIe siècle avant notre ère et pourrait se résumer dans cet extrait : « Le savoir peut se communiquer, mais pas la sagesse. On peut la trouver, on peut en vivre, on peut s'en faire un sentier, on peut, grâce à elle, opérer des miracles, mais quant à la dire et à l'enseigner, non, cela ne se peut pas... »

Semper Augustus (Olivier Bleys)

note: 5Tulipomanie bibliothécaire - 18 août 2018

Ce roman est basé sur un épisode historique méconnu, la tulipomanie. Olivier Bleys restitue avec brio l'atmosphère fiévreuse, le Haarlem du milieu du XVII siècle ; l'intrigue est bien menée. Très bon moment de lecture.

La Promesse de l'aube (Romain Gary)

note: 5L’amour d’une mère bibliothécaire - 18 août 2018

Dans ce livre dense, Romain Gary raconte cet amour grandiose, passionné, inventif d'une mère pour son fils, dévorant peut-être ...à chacun d'en juger !

La porte (Magda Szabó)

note: 5Une rencontre bibliothécaire - 18 août 2018

Ce récit autobiographique est bouleversant. Sa profonde humanité imprégnera longtemps la mémoire du lecteur.

La passion selon Juette (Clara Dupont-Monod)

note: 5Le féminisme au XIIe siècle bibliothécaire - 18 août 2018

Ce roman s'inspire de l'histoire réelle d’une jeune fille, prénommée Juette, qui vécut à l'époque médiévale dans l'actuelle Belgique. Le récit de sa vie, écrit par le religieux Hugues de Floreffe, est parvenu jusqu'à nous, bien que peu connu et peu commenté. Puis, l'historien Georges Duby a consacré une place à Juette, entre Aliénor d'Aquitaine et Iseut, dans son ouvrage Dames du XIIe siècle.

Séduite par ce personnage qui incarne une forme de féminisme avant l'heure, et qui révèle une formidable « matière à roman », Clara Dupont-Monod a, elle, choisi la forme de la transcription romanesque. « Donner à Juette un visage, une enfance, des rêves, ou lui prêter des sentiments envers Hugues, font partie de l'invention d’un personnage. Et, logiquement, je m'octroie certaines libertés avec l'histoire réelle consignée par Hugues de Floreffe. »

Il s'agit d'un livre au contenu très riche, qui pose des questions de fond sur l'identité féminine, la foi et le conflit entre les individus et la société. Mais, surtout, si huit siècles nous séparent des personnages, ceux-ci sont incroyablement proches de nous, sur le plan émotionnel. Les voix de Juette et de Hugues résonneront longtemps dans votre mémoire de lecteur...

Pas facile de voler des chevaux (Per Petterson)

note: 5Retraite norvégienne bibliothécaire - 18 août 2018

Le style, tout en discrétion et en retenue, et la poésie des descriptions de la nature, des paysages scandinaves permettent au lecteur de rentrer vraiment dans l'histoire de sa vie et de partager les interrogations et les émotions de Trond.
La narration est partagée entre présent et passé.

Une panthère dans la cave (Amos Oz)

note: 5La vie d’un adolescent en Israël bibliothécaire - 18 août 2018

Amos Oz, écrivain israélien né en 1939, décrit la vie à Jérusalem telle qu’il l’a vécue auprès de ses parents.
C'est un texte touchant et sensible où l'on découvre la vie d'un adolescent contrarié et où l'on en apprend un peu plus sur cette terre d'Israël.

No et moi (Delphine de Vigan)

note: 5Changer le monde bibliothécaire - 18 août 2018


Roman d'apprentissage, No et moi est un rêve d'adolescence soumis à l'épreuve du réel. Un regard d'enfant précoce, naïf et lucide, posé sur la misère du monde. Un regard de petite fille grandie trop vite, sombre et fantaisiste.
Très agréable à lire.

Le maître de thé (Yasushi Inoue)

note: 5Les mystères de la cérémonie du thé bibliothécaire - 18 août 2018

Ce roman intimiste nous immerge dans l'univers raffiné de la cérémonie du thé ou chaque geste acquiert beauté et profondeur dans la plus grande simplicité.

Là où vont nos pères (Shaun Tan)

note: 5L’Eldorado bibliothécaire - 18 août 2018

Ce conte, sous forme de bande dessinée, est hypnotique et émouvant. Sans texte, cet album plonge le lecteur dans un monde qu'il n’arrive pas à appréhender, le plaçant dans la même situation que ce migrant.
Remarquable graphiquement, c'est un album qu'il ne faut pas laisser passer !

Le K (Dino Buzzati)

note: 5Nouvelles fantastiques bibliothécaire - 18 août 2018

C'est un recueil de 50 nouvelles fantastiques, traitées avec humour, sensibilité, lucidité et respect pour les qualités de fraîcheur de l'enfance.

Jeune fille (Anne Wiazemsky)

note: 5Passage à l’âge adulte bibliothécaire - 18 août 2018

Un beau roman initiatique, qui nous entraîne, au passage, dans l'univers singulier du septième art.

Jans va mourir (Anna Seghers)

note: 5La vie continue bibliothécaire - 18 août 2018

A la suite d'une chute, un jeune garçon de sept ans souffre de maux de tête qui l'obligent parfois à s'isoler et à attendre que la douleur cesse. Toute la famille vit en retrait autour de ce garçon sans joie mais sans tristesse non plus. Un jour, arrive Anna, une charmante petite sœur sur qui l'attention va se focaliser. Une nouvelle vie qui représente l'avenir et la continuité.

Cette histoire-là (Alessandro Baricco)

note: 5Le circuit parfait bibliothécaire - 18 août 2018

En 1903, la course automobile Versailles — Madrid, la course qui tue, sera interrompue à Bordeaux mais l'enfant Ultimo, 5 ans, qui la suit, est fasciné définitivement ; non par les « monstres de métal » ou les « moteurs rugissants » mais par « le ruban de terre » sur lequel glissent les bolides et en lequel il discerne un élément de perfection d'ordre supérieur.
Toute sa vie, Ultimo va poursuivre cette quête, après avoir vécu la Première Guerre mondiale (remarquable chapitre sur la défaite italienne de Caporetto), il transportera des pianos aux Etats-Unis et pour la femme qu'il aime réalisera son rêve. Vraiment ?
A vous de le découvrir...

Funérailles célestes (Xin ran)

note: 5Trente ans au Tibet bibliothécaire - 18 août 2018

L'histoire de Shu Wen est véridique. A l'époque où Xinran, journaliste à Pékin, recueillait les confidences des femmes dans son émission de radio (publiées dans Chinoises), elle a eu l'occasion de rencontrer cette femme qui lui a raconté son histoire. Bouleversée par ce récit qui réveillait en elle un souvenir d'enfance, elle lui a consacré un livre.

Eldorado (Laurent Gaudé)

note: 5Eldorado Laurent Gaudé bibliothécaire - 18 août 2018

Un livre profond, bien écrit, qui nous entraîne vers des aventures qui nous obligent a espérer.