Bibliothèque de Maisons-Laffitte

Ouvrira à 10:00

Horaires d'ouverture


 

Mardi : 15h - 18h30

Mercredi : 10h - 18h30

Vendredi : 15h - 18h30

Samedi : 10h - 17h

 

Partager "1 - Les horaires" sur facebookPartager "1 - Les horaires" sur twitterLien permanent

Nous contacter


 

01 34 93 12 91

 

bibliotheque@maisonslaffitte.fr

 

 

Bibliothèque municipale

39, avenue Longueil

78 600 Maisons-Laffitte

Entrée place du

Maréchal Juin

Partager "2 - Coordonnées de la bibliothèque" sur facebookPartager "2 - Coordonnées de la bibliothèque" sur twitterLien permanent

On a lu !


Retrouvez ici toutes les critiques

 
<>

Copier le code suivant sur le site où vous voulez afficher le kiosque

<iframe height='155' style='border: 0px; overflow:hidden' width='100%' scrolling='no' title='' src='https://bibliotheque.maisonslaffitte.fr/java/kiosque/titre//style_liste/mycarousel_horizontal/nb_notices/50/only_img/1/aleatoire/1/tri/1/nb_analyse/150/op_hauteur_img/150/op_transition//op_largeur_img/120/op_hauteur_boite/0/op_captions/0/op_autoplay/0/op_visible/0/op_speed/100/op_auto/0/op_scroll/1/rss_avis/0/id_catalogue//id_panier/749/profil_redirect//boite/boite_vide/styles_reload/0/type_module/KIOSQUE/id_profil/1/vue/mycarousel_horizontal?titre=&amp;style_liste=mycarousel_horizontal&amp;nb_notices=50&amp;only_img=1&amp;aleatoire=1&amp;tri=1&amp;nb_analyse=150&amp;op_hauteur_img=150&amp;op_transition=&amp;op_largeur_img=120&amp;op_hauteur_boite=0&amp;op_captions=0&amp;op_autoplay=0&amp;op_visible=0&amp;op_speed=100&amp;op_auto=0&amp;op_scroll=1&amp;rss_avis=0&amp;id_catalogue=&amp;id_panier=749&amp;profil_redirect=&amp;boite=boite_vide&amp;styles_reload=0&amp;type_module=KIOSQUE&amp;id_module=&amp;id_profil=1&amp;vue=mycarousel_horizontal' >&nbsp;</iframe>

 

Partager "3 - On a lu ! " sur facebookPartager "3 - On a lu ! " sur twitterLien permanent

WIFI gratuit


 

Sur présentation d'une pièce d'identité ou de la carte de bibliothèque.

 

 

Autorisation parentale à remplir au préalable pour les mineurs à partir de 14 ans

 

Partager "4 - WIFI" sur facebookPartager "4 - WIFI" sur twitterLien permanent

Accessibilité du site

 

La Promenade au phare (Virginia Woolf)

note: 5Le livre du temps bibliothécaire - 23 août 2018

Dans une maison délabrée des Hébrides, Lily se rappelle une scène qui l'a marquée dix ans auparavant au même endroit, alors que la tragédie n'avait pas encore touché sa famille. Réflexion sur la fuite du temps, l'art, le chaos et la mort.

Poulet aux prunes (Marjane Satrapi)

note: 5La tar bibliothécaire - 23 août 2018

Marjane Satrapi décrit, avec ses dessins très expressifs, la vie d'un homme délicat et sensible mais incompris de ses proches.
Une très belle bande dessinée qui évoque, en toile de fond, l'Iran avant la révolution islamique.

Pleine lune (Christophe Chabouté)

note: 5Fonctionnaire zélé bibliothécaire - 23 août 2018

Chabouté réalise avec "Pleine Lune" une remarquable satire sociale.

La petite trotteuse (Michèle Lesbre)

note: 5Un récit souvenir bibliothécaire - 23 août 2018

Sous nos yeux, se construit un subtil roman les origines. L'héroïne comprend, peu à peu, à la faveur de souvenirs singuliers, son goût pour le théâtre, son attachement à la parole, ses choix de vie.
Michèle Lesbre se révèle, avec ce neuvième livre, amoureuse des mots qu'elle entrelace au fil de ses souvenirs et d'une rigoureuse création romanesque.

Le peintre au couteau (Ollivier Pourriol)

note: 5Peintre en fin de vie bibliothécaire - 23 août 2018

L’importance du regard, clinique ou artistique, la vieillesse, la beauté sont les éléments constitutifs de ce roman très original.

Le cimetière des livres oubliés n° 1
L'Ombre du vent (Carlos Ruiz Zafón)

note: 5L’enquête d’une vie bibliothécaire - 23 août 2018

Ce n'est pas un livre policier, pas un livre fantastique non plus, on y trouve de l'amour, de la haine, de la jalousie, de l'amitié, de la trahison, des peurs, des mystères imbriqués les uns dans les autres, telles des poupées russes.
La lecture est fluide et captivante.

La Moustache (Emmanuel Carrère)

note: 5Une vie qui bascule bibliothécaire - 23 août 2018

Ce roman, adapté au cinéma par Emmanuel Carrère, ne vous laissera pas impassible. L'auteur joue avec les nerfs de son personnage mais aussi avec ceux de ses lecteurs.

Ma vie (Jane Fonda)

note: 5Une autobiographie sans complaisance bibliothécaire - 23 août 2018

Qui se cache vraiment derrière son image de star ? Sa biographie nous le révèle. Son enfance entre un père qu'elle a toujours admiré et une mère absente qui s'est suicidée quand Jane était encore petite fille. Les succès au cinéma, ses trois maris et sa réussite financière masquent mal ce mal-être qui la poursuit. A retenir dans sa biographie, la description du travail psychologique qu'elle effectue sur elle-même, un combat courageux face à elle-même où elle se montre sans complaisance.

Lumière du soir (Brigitte Le Treut)

note: 5Une complicité naissante bibliothécaire - 23 août 2018

Simple, émouvant, attachant, le cheminement des personnages se lit comme une confidence pudique, bouleversante d’émotion.

Kennedy et moi (Jean-Paul Dubois)

note: 5Obsessions bibliothécaire - 23 août 2018

Malheureux, un écrivain en mal d'inspiration cherche en vain une raison à son existence, à l'âge de quarante ans. Sa femme le trompe, ses ados d'enfants le déçoivent. Masochiste, il manœuvre pour rencontrer l'amant de sa femme. Amer, il agresse physiquement un dentiste célèbre qu'il accuse de ne pas avoir su lui soigner un abcès. Assailli de doutes, il consulte un psychanalyste qui attire chez lui une fascination maladive. Cet homme prétend posséder une montre ayant appartenu à Kennedy. Il n'aura de cesse de lui dérober cette montre pour découvrir finalement qu'il a été la victime inconsciente de ses obsessions.

J'étais derrière toi (Nicolas Fargues)

note: 5La fin d’un couple bibliothécaire - 23 août 2018

L'intrigue pourrait être d'une extrême banalité. Pourtant la lucidité et le travail d'introspection du narrateur permettent une mise à distance avec les clichés. Le ton est franc et sans complaisance, servi par une écriture directe et convaincante.

Histoires de peintures (Daniel Arasse)

note: 5Six siècles de peinture bibliothécaire - 23 août 2018

Cet ouvrage est la retranscription des 25 émissions consacrées à l'histoire de la peinture, animées par Daniel Arasse et diffusées sur France Culture.
L'auteur propose aux lecteurs de traverser l'histoire de la peinture sur six siècles en passant par le début de la perspective jusqu'à la disparition de la figure. Un ouvrage à mettre dans les mains de ceux qui veulent découvrir l'histoire de l'art avec une approche différente.

Falaises (Olivier Adam)

note: 5La vie sans une mère bibliothécaire - 23 août 2018

D'une écriture sensible, "Falaises" n'a rien d'un roman désespéré même s'il pose la douloureuse question de la vie possible ou pas sans une mère.

Elisa (Jacques Chauviré)

note: 5Premier amour bibliothécaire - 23 août 2018

Ce sera la première histoire d'amour de ce petit garçon qui n'est autre que Jacques Chauviré.

L'élégance des veuves (Alice Ferney)

note: 5Bourgeoisie bibliothécaire - 23 août 2018

Avec une extrême sensibilité, une grande économie de détails, l'auteur touche juste. Le récit est épuré, mais chaque mot pesé, chaque remarque pertinente. Le lecteur est touché au plus profond, voire bouleversé par la vérité des personnages.
De Valentine à son arrière-petite- fille, Alice Ferney brosse le destin de familles bourgeoises du début du siècle jusqu'à nos jours.
Un livre dont l'élégance imprégnera longtemps l'esprit et le cœur du lecteur.

Dobryd (Ann Charney)

note: 5Enfance en Pologne bibliothécaire - 23 août 2018

Anne Charney est la petite fille de ce récit bouleversant.

Les derniers jours de Magliano (Mario Tobino)

note: 5Psychiatrie bibliothécaire - 23 août 2018

L'auteur nous fait découvrir une ville de Lucques qu'il a aimée et grâce à la poésie de ses mots, nous oublions l'horreur des maux de ses malades.

Les dames de Saint-Pétersbourg (Nina Nikolaevna Berberova)

note: 5Révolution russe bibliothécaire - 23 août 2018

Dans ce bref roman, l'auteur rend la détresse de ses personnages avec brio et empathie.

Daewoo (François Bon)

note: 5Une usine en Lorraine bibliothécaire - 23 août 2018

François Bon ne rentre pas dans la catégorie des romanciers traditionnels. Il le prouve une nouvelle fois avec Daewoo, un livre entre fiction et documentaire qui laisse la parole à quatre ouvrières de l'usine Daewoo après sa fermeture.
Dans cet ouvrage, cinglant de réalisme, se mêlent des entretiens et le point de vue de l'auteur sur ces événements qui ont marqué la Lorraine en 2002 et 2003.

Comme un roman (Daniel Pennac)

note: 5La lecture bibliothécaire - 23 août 2018

La lecture et la non-lecture..., et en particulier : les droits imprescriptibles du lecteur. C'est le livre à lire si on veut savoir pourquoi on ne lit pas ou pourquoi on ne lit plus.
"Comme un roman" est la chronique d'un professeur, qui aimerait voir les jeunes lire comme quand ils étaient enfants, qui voudrait que la lecture ne soit plus vue comme une punition mais comme ce qu'elle est réellement, un moyen d'évasion et c'est pour cela que Daniel Pennac propose et attaque.
A lire à tête reposée.

Cité de verre (Paul Karasik)

note: 5Schizophrénie bibliothécaire - 23 août 2018

En associant Mazzucchelli, alors star montante des neocomics, et Karasik, sur cette adaptation d'Auster, Art Spiegelman (Maus) initiait, en 1994, une collection de romans graphiques tirés de classiques du polar et du roman noir. On peut remercier l'éditeur Actes Sud de nous avoir fait découvrir cet album quasi-expérimental, dans son excellente collection « Actes Sud BD ».

Les Choses : Une Histoire des années soixante (Georges Perec)

note: 5Roman du quotidien bibliothécaire - 23 août 2018

Jean Duvignaud écrivait à propos de ce roman : « Perec peut jeter sur notre vie quotidienne ce regard impitoyable et innocent qui lui permet d'écrire "Les Choses" - un livre qui, pour une génération, a l'importance de ce que furent auparavant les romans de Sartre ou de Camus. »

Chanson des mal-aimants (Sylvie Germain)

note: 5Albinos bibliothécaire - 23 août 2018

Une enfant albinos est abandonnée dès sa naissance dans un couvent. Génie au début de sa vie, elle perd, peu à peu, tous ses dons à cause des traumatismes qu'elle endure. Devenue adulte, elle continue son parcours d'errance, changeant de lieux, de métiers et côtoyant des gens insolites, parfois inquiétants. Dans la splendide sauvagerie des montagnes et dans celle, bien plus féroce, de la ville, elle ne cessera de creuser son sentiment de solitude mais aussi son don de compassion.

Caresse de rouge (Éric Fottorino)

note: 5Papa déchiré bibliothécaire - 23 août 2018

L’écriture de Fottorino est magnifique pour décrire avec une grande justesse toute la complexité de ce personnage d'homme déchiré.

Cannibale (Didier Daeninckx)

note: 5Un récit hallucinant bibliothécaire - 23 août 2018

Le vieux Gocéné, Kanak de Nouvelle-Calédonie raconte : un Blanc a fait des mois de prison pour avoir pris sa défense ! C'était à Paris lors de l'exposition coloniale de 1931. Ainsi, au fil du récit, la stupeur du lecteur ne fera qu'augmenter. Il apprendra comment une tribu de Kanaks sera « exposée » à Vincennes, comment cette même tribu sera « expédiée » en Allemagne dans un cirque, « échangée » contre des crocodiles, comment le grand-père....mais chut....il faut suivre ce récit d'autant plus hallucinant qu'il est authentique et oser en croire ses yeux.

La ballade d'Iza (Magda Szabó)

note: 5Déracinée bibliothécaire - 23 août 2018

Magnifique texte de Magda Szabo, tout en pudeur et en sensibilité pour nous raconter l’errance et le désœuvrement d’une veuve déracinée, mal-aimée par une fille trop occupée, perdue dans une ville sans âme.

Le bal (Irène Némirovsky)

note: 5Nouveaux riches bibliothécaire - 23 août 2018

A découvrir absolument ! Ce roman est merveilleusement bien écrit, mélange d'ironie et de cruauté, il nous parle de l'enfance et des relations mère-fille.
Ce livre a plusieurs niveaux de lecture et convient à des âges différents.

L'attentat (Yasmina Khadra)

note: 5Terroriste bibliothécaire - 23 août 2018

Amin Jaalari, d'origine arabe, naturalisé israélien veut comprendre comment Sihem est devenue terroriste, pourquoi « elle est morte pour les autres ».

Les amants américains (Pascal Morin)

note: 5Orphelin bibliothécaire - 23 août 2018

Certains orphelins idéalisent leur mère, le narrateur, quant à lui, en a une image très négative.
Un roman d'une très belle écriture tout en force.

Mon grain de sable (Luciano Bolis)

note: 5Un homme de la résistance génoise bibliothécaire - 23 août 2018

C'est un récit sobre et violent, devenu un classique en Italie, au même titre que « Si c'est un homme » de Primo Levi.